La disparue de la cabine n°10

« Être témoin d’un meurtre ? Angoissant. Que personne ne vous croie ? Terrifiant.
Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux de Grand Nord avec seulement une poignée de passagers. Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise. D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…« 

Mon avis

Ruth Ware est une auteure que j’ai découvert avec son premier livre « Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie » (chronique ici). C’est un thriller qui m’avait beaucoup plu donc lorsque j’ai vu que celui-ci sortait,  je me suis précipité en librairie pour me le procurer. Même si je l’ai trouvé un peu en dessous de son premier, ce livre-ci n’en reste pas moins un très bon page-turner.

Dans « La disparue de la cabine n°10″, nous faisons la connaissance de Laura Blacklock, une journaliste de voyage qui, alors qu’elle se trouve dans son appartement, est victime d’un cambriolage. Autant dire qu’elle n’est pas des plus rassurée lorsqu’elle embarque sur l’Aurora, un tout nouveau yacht luxueux sur lequel elle doit écrire un article pour son travail. Et elle l’est encore moins lorsqu’elle est réveillée en pleine nuit et qu’elle voit la passagère de la cabine d’à côté être passée par-dessus bord. Les choses se compliquent encore plus pour notre journaliste quand elle se rend compte que personne ne la croit et qu’aucun passager n’a disparu…

Le résumé est l’une des choses qui m’a le plus attirée. Quoi de plus intriguant qu’être témoin d’un meurtre et que personne ne vous croie ? Vraiment, l’histoire m’a tout de suite intrigué et il me tardait de découvrir le pourquoi du comment. La couverture a fini de me convaincre. Elle est vraiment superbe et donne l’impression d’avoir de vraies gouttes d’eau sur elle. Bref, dès le début de ma lecture, j’étais plus qu’enthousiaste à l’idée de découvrir cette histoire, peut-être trop du coup puisque j’ai été un peu déçue à l’issue de ma lecture.

Le début du roman se passe avant la croisière, donc au moment du cambriolage dont Laura, dit Lo, est victime. C’était plutôt bien pensé du coup puisque ça nous permet de bien comprendre dans quel état d’esprit elle est quand elle embarque sur l’Aurora. Cependant, la suite, et une bonne partie du livre, est consacrée à sa paranoïa permanente. L’enquête est alors (trop) mise de côté et on passe plus de temps à suivre les états d’âme de Lo et son problème d’alcool qu’à chercher qui est passé par-dessus bord. J’ai trouvé ça très répétitif par moment et cette ambiance paranoïaque dans laquelle baigne Lo m’a ennuyée et m’a plus insupportée au bout d’un moment qu’autre chose. Je n’ai donc pas forcément réussi à m’attacher complètement à ce personnage, dommage du coup puisque c’est le personnage principal.

Les parties sont entrecoupées de pages de journaux, d’articles, et j’en passe. C’est quelque chose qui m’a beaucoup plu, cela nous permet de quitter le bateau quelques instants pour avoir des éléments nouveaux sur l’enquête. Le suspense est fort puisque certains éléments qui nous sont révélés nous font nous poser pleins de questions. Perso je n’avais qu’une envie, continuer ma lecture pour en savoir plus ! L’histoire est prenante, malgré quelques longueurs et quelques répétitions lorsque l’accent est mis sur la paranoïa de Lo et son problème d’alcool plutôt que sur l’enquête, comme je le disais plus haut. Heureusement, la dernière partie et la toute fin rattrape ces petits bémols. Les révélations de fin ont été de vraies surprises et je ne m’attendais pas à ça.

Une lecture agréable donc, mais en demi teinte puisque, même si l’histoire est prenante (et surprenante), Lo est une héroïne à laquelle je n’ai absolument pas pu m’attacher et qui m’a agacée plus d’une fois.

Publicités

Hâte-toi de vivre !

Auteur : Laure Rollier
Nombre de page : 250
Éditeur : Mazarine
Genre : Contemporain

« « Après un accident de voiture, Léo, professeure de philosophie dans un lycée du Sud-Ouest se réveille face au fantôme de sa grand-mère, mamie au caractère bien trempé et à la répartie cinglante. Contre toute attente, la jeune femme devra composer avec cette présence qui ne la quittera plus d’une semelle et va bouleverser sa vie irrémédiablement. »
Une histoire pour se reconstruire, qui fait du bien, mêlant amour, amitié et secrets de famille. »

Mon avis

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Mazarine pour l’envoi de ce livre via NetGalley.

Dans ce livre on fait la connaissance de Léona, Léo pour les intimes, une professeure de philo dans un lycée. Un matin où elle est en retard, c’est l’accident de voiture. A son réveil à l’hôpital elle se retrouve nez à nez avec sa mamie Lina, morte depuis plusieurs années. Elle est la seule, quasiment, à pouvoir la voir. Vous vous en doutez, cela va donner lieu a des situations tantôt cocasses, tantôt plus émouvantes.

Ce livre a été une très bonne découverte, vraiment. C’est léger, drôle, frais mais pas seulement. C’est une lecture qui révèle quelques très bons rebondissements et qui s’avère aussi par moment touchante et émouvante.
Que ce soit Mamie Lina, Léona, Louise et sa fille, et j’en passe, tous les personnages m’ont plu. Je me suis beaucoup attaché à eux et tous apportent un petit plus à l’histoire.
Mamie Lina n’a pas sa langue dans sa poche et ne se prive pas de faire des remarques à Léo et sur la façon dont elle vit sa vie. Elle s’immisce en permanence dans ses affaires, ce qui a le don de l’agacer par moment.

C’est une lecture avec laquelle j’ai passé un très agréable moment. C’est frais, léger, drôle tout en étant par moment très émouvant. Un roman feel-good très tendre que j’ai dévoré en un rien de temps. Seul petit bémol, la fin un peu trop ouverte à mon goût mais qui n’en enlève rien à la qualité de ce livre.

Laure Rollier signe un premier roman très réussi. Je ne manquerai d’ailleurs pas de lire ses prochains livres tant celui-ci m’a fait passer un bon moment !

« La vie est faite de malheurs absolus et d’immenses bonheurs, moi je viens de vivre les deux en l’espace d’une heure. »

Ne préfère pas le sang à l’eau

Auteur : Céline Lapertot
Nombre de page : 152
Éditeur : Viviane Hamy
Genre : Contemporain

« Cette sensation de fin du monde, quand tu as dix ans et que tu comprends, du haut de ton mètre vingt, qu’il va falloir abandonner la sécheresse de ton ocre si tu ne veux pas crever. Je serais restée des millénaires, agenouillée contre ma terre, si je n’avais pas eu une telle soif. Maman a caressé la peau de mon cou, toute fripée et desséchée, elle m’a vue vieille avant d’avoir atteint l’âge d’être une femme. Elle a fixé les étoiles et, silencieusement, elle a pris la main de papa. On n’a pas besoin de discuter pendant des heures quand on sait qu’est venu le moment de tout quitter. J’étais celle à laquelle on tient tant qu’on est prêt à mourir sur les chemins de l’abîme. J’étais celle pour laquelle un agriculteur et une institutrice sont prêts à passer pour d’infâmes profiteurs, qui prennent tout et ne donnent rien, pourvu que la peau de mon cou soit hydratée. J’ai entendu quand maman a dit On boira toute l’humiliation, ce n’est pas grave. On vivra. Il a fallu que je meure à des milliers de kilomètres de chez moi. »

 

Mon avis

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Viviane Hamy pour l’envoi de ce livre.

Lorsque je suis allé chercher le courrier et que j’ai vu que le nouveau roman de Céline Lapertot m’attendait dans ma boîte aux lettres, j’ai vraiment été ravie. En effet son précédent ouvrage, Des femmes qui dansent sous les bombes, a été un vrai coup de cœur. J’étais donc plus qu’impatiente de me plonger dans cette histoire. Et une fois encore, j’ai été conquise de bout en bout.

Dans ce livre, on découvre le pays Cartimandua qui possède une immense citerne d’eau. Alors que la sécheresse sévit dans les pays voisins, forcément, elle attire et fait envie à ceux qui vivent sans eau et qui sont constamment assoiffés. Mais certains habitants voient d’un mauvais l’œil l’arriver de gens des pays alentours… En parallèle, on découvre T. et son quotidien de prisonnier. Il va nous expliquer comment il s’est retrouvé en prison, son quotidien en cellule mais aussi ses échanges avec les autres détenus.

J’ai retrouvé avec plaisir tout ce qui m’avait plu dans Des femmes qui dansent sous les bombes : le thème fort, les personnages attachants, le tout servi par une écriture poétique et empli de justesse. Je n’oublierai pas ce livre de sitôt tant il m’a plu et m’a marqué. Ça a été un énorme coup de cœur.
Dès les premières pages on est happé par cette histoire il est difficile de s’arrêter durant la lecture tant on veut savoir le dénouement. En plus d’abordé des sujets est fort, c’est merveilleusement écrit. Je ne compte pas toutes les citations que j’ai pu relever tant il y en a eu ! C’est très poétique et en même temps, incisif, Céline Lapertot ne nous épargne pas.
Les personnages nous sont très bien dépeints, je me suis beaucoup attaché à certains. Les quitter a été vraiment un crève-cœur.

Céline Lapertot nous offre une histoire forte, prenante, qui ne laisse pas indifférent et qui nous pousse à la réflexion. C’est un livre que je ne peux que vous recommander de lire, vraiment foncez, vous ne serez assurément pas déçu !

 

« Il faut n’avoir jamais senti la morsure de la soif, jusqu’à la sensation d’évanouissement, pour ne pas comprendre comment Karole, en cet instant précis, s’apaisa au point de réussir encore à courir. Du bout de ses doigts, avant que son père et un bénévole ne la rattrapent, Karole toucha la façade blanche, son Eldorado, la fin de sa course et des espérances tronquées. »

« Elle prit la petite bouteille qu’on lui tendit et après avoir bu, elle alla jusqu’à passer son index sur la pointe de ses lèvres, pour recueillir la dernière goutte, la plus luxueuse d’entre toutes, celle qui te caresse la peau sans aucune autre volonté que de t’accorder la volupté de la vie. » 

« Le pénitencier est rouge, de sa première à sa dernière brique, et personne ne me fera croire que cette couleur a été choisie au hasard. Rouge comme ce sang qu’ils espèrent voir se figer dans nos veines, là, sous les rayons de lumière qui plonge entre les barreaux. Je vois comme tout coule en moi, j’ai encore la sensation du stylo quand j’écrivais ces mots qui leur faisaient si peur. Alors je sais que la vie, la mort ne tiennent qu’à la force de nos regrets ou de nos choix. Il faut choisir son camp pour espérer vivre lentement, entouré de la fraîcheur des murs percutés par quelque minuscule rayon de soleil. Le temps passe et jette de l’ombre ou de la lumière sur des fissures toujours plus nombreuses. »

Book-Haul #1 – Janvier 2018

Bonsoir à tous !

On se retrouve pour un article sur les livres que j’ai acheté ou reçu en Janvier !

J’ai tout d’abord craqué pour le nouveau Delphine de Vigan Les loyautés. Impossible pour moi de ne pas l’avoir tant Delphine de Vigan est une auteure que j’affectionne ! Il fait partie des livres que j’ai décidé de lire durant le mois de Février. Vous n’allez donc pas tarder à en entendre parler sur le blog d’ici quelques temps. En attendant voilà le résumé plus qu’alléchant :

« Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ? »

 

 

Je me suis aussi procuré Inséparables de Sarah Crossan qui me faisait de l’oeil depuis un moment déjà ! D’ailleurs aussitôt acheté aussitôt lu, et ça a été une lecture que j’ai adoré ! Je vous en parle plus en détail ici.

Le résumé : « Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ? »

 

En pour finir, j’ai eu le plaisir de recevoir de la part des éditions Viviane Hamy le dernier roman de Dominique Sylvain Les infidèles. C’est un livre qu’il me tarde de découvrir, le résumé me fait très envie et connaissant déjà un peu la plume de l’auteure je ne doute pas de passer un bon moment ! Voilà de quoi ça parle pour les plus curieux d’entre vous :

« Alors qu’elle préparait un reportage sur l’adultère, Salomé Jolain, une jeune journaliste de TV24 à la renommée croissante a été sauvagement assassinée. On a retrouvé son corps dans la poubelle d’un square du 15e arrondissement de Paris, à proximité de l’hôtel de la Licorne. L’enquête est confiée au commandant Barnier, flic stoïque à la vie privée compliquée, et à son adjoint, l’énigmatique lieutenant Maze. Tous les proches de la jeune femme sont sur la liste des suspects, mais un nom retient toute l’attention de la Crim’, celui d’Alice Kléber, la tante de la victime et créatrice du site lovalibi.com qui fournit aux amateurs d’aventures extraconjugales des excuses et des preuves clés en main pour justifier leurs absences. Un lien qui ne peut relever de la simple coïncidence… »

 

Et voilà c’est tout pour ce book-haul de Janvier ! Et vous, qu’avez-vous acheté ou reçu de beau en Janvier ?
On se retrouve très prochainement pour de nouveaux articles, en attendant je vous souhaite de belles lectures :).

Inséparables

Auteur : Sarah Crossan
Nombre de page : 406
Éditeur : Rageot
Genre : Jeunesse

 

« Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ? »

 

 

Mon avis

Inséparables a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie. J’ai vu passé de nombreux avis sur la blogo’ qui l’encensait. Comme je suis faible, je n’ai pas pu résisté et je l’avais directement mis dans ma wish-list. Autant vous dire que quand j’ai pu me le procurer, il n’a pas fait long feu dans ma pile à lire ! J’avais un peu peur d’en attendre beaucoup et d’être déçue mais au final, je dois bien dire que j’ai vraiment adoré cette histoire, elle m’a énormément touché !

Grace et Tippi sont deux sœurs siamoises. C’est loin d’être facile pour elles deux. Devoir subir le regard des autres à chaque fois qu’elles mettent un pied dehors, vivre en permanence aux côtés de quelqu’un, ne pas avoir d’intimité sans oublier les rendez-vous chez les médecins qui sont monnaie courante, vous l’aurez compris, c’est loin d’être facile pour elles deux. Et pourtant, elles sont loin de s’apitoyer sur leurs sorts. Non, elles l’ont accepté depuis longtemps et s’en accommode.
Pour la première fois, elles font faire leur entrée au lycée. Et ça va changé beaucoup de choses dans leurs vies. On les suit donc dans leur quotidien, dans les hauts comme dans les bas.

Toutes deux sont différentes sur bien des points mais cela n’empêche pas de s’attacher à elles, bien au contraire. Les quitter a été très dur, d’ailleurs je ne voulais tellement pas les lâcher que j’ai laissé passer plusieurs jours avant de lire le dénouement. Et quel dénouement d’ailleurs ! Un dénouement poignant et c’est peu dire. Il m’a arraché le cœur et en même temps, dire qu’on ne s’y attendais pas serait mentir.

C’est une lecture qui m’a beaucoup touchée et à laquelle je repense souvent. Un livre que je vous recommande vraiment donc, qui nous fait passer par toute une palette d’émotion.
Attention cependant, il est écrit en vers libre (ce qui n’est pas sans rappeler Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, qui n’est autre que la traductrice de ce livre-ci). C’est quelque chose qui m’a beaucoup plu, même si cela peut dérouter au début.

 

« Elle n’est pas un morceau de moi. Elle est moi totalement et sans elle il s’ouvrirait un dévorant espace dans ma poitrine, un trou noir en expansion que rien d’autre ne pourrait combler. Vous voyez ? Rien ne pourrait combler ce vide. »

Challenge série 2018

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler série. J’en regarde beaucoup et depuis déjà trois ans, je participe au challenge série. Challenge série, késako ? Eh bien le principe est simple : regarder 12 (ou 15) séries dans l’année. Mais pas n’importe lesquelles puisqu’il faut que ce soit des séries jamais vues ou que l’on a jamais terminées (il faut au moins 1 saison de retard).
Pour plus d’informations sur ce challenge n’hésitez pas à aller voir cet article ou encore le groupe facebook qui lui est dédié 🙂 !
Cette année encore donc je participe. Bon, depuis ma première participation j’avoue n’avoir jamais réussi ce challenge… Mais cette année c’est la bonne, on y croit ! Voilà donc les 12 séries que j’ai choisie de voir durant 2018 !

Younger : « Une mère de famille du New Jersey, fraîchement célibataire, décide de mentir sur son âge afin de se donner plus de chances de retrouver du travail. Avec un peu de chance, et de maquillage, elle réussit à paraître vingt ans plus jeune… »

C’est une série que j’ai commencé et que j’aimais beaucoup. Néanmoins je ne l’ai pas continué, je me suis arrêté à la saison 2. Pourtant Younger a tout pour me plaire, c’est drôle tout en abordant des thèmes actuels et surtout ça parle de livre puisque l’héroïne principale travaille en maison d’édition ! J’ai hâte de retrouver toute cette petite troupe et d’enfin être à jour dans cette série.

Crazy Ex-Girlfriend : « Avocate brillante promise à un bel avenir dans un cabinet new-yorkais, Rebecca Bunch travaille trop. Malheureuse, elle abandonne tout sur un coup de tête, dans une tentative désespérée de trouver l’amour et le bonheur dans la banlieue de West Covina, en Californie, où vit Josh, un amour de jeunesse. Excessive, déterminée et aussi un peu folle, la jeune femme entend prendre un nouveau départ… »

Tout comme Younger, j’ai commencé Crazy Ex-Girlfriend dès sa sortie… et j’ai arrêté de la regarder au bout de 3 épisodes… J’espère bien la visionner en entier cette fois car même si j’ai lâché au bout de quelques épisodes c’est une série drôle, avec une héroïne principale aussi déjantée qu’attachante. Le petit plus de cette série c’est surtout les chansons qui y sont présentes, elles sont à mourir de rire !

Dear White People : « Des étudiants noirs font face aux affronts quotidiens et aux décisions polémiques d’une prestigieuse fac américaine pas aussi « post-raciale » qu’elle ne le paraît. »

Dear White People est une série que j’ai envie de voir depuis sa sortie. Les très bons avis que j’en ai vu et le résumé m’ont convaincu de la regarder donc autant faire d’une pierre deux coups et la mettre dans mon challenge ! J’ai hâte de pouvoir me faire mon propre avis !

The Good Place : « À sa mort, Eleanor Shellstrop est envoyée au Bon Endroit, un paradis fantaisiste réservé aux individus exceptionnellement bienveillants. Or Eleanor n’est pas exactement une « bonne personne » et comprend vite qu’il y a eu erreur sur la personne. Avec l’aide de Chidi, sa prétendue âme sœur dans l’au-delà, la jeune femme est bien décidée à se redécouvrir. » 

C’est une série que j’avais vu passé sur Netflix et qui m’a tout de suite attiré ! J’ai d’ailleurs regardé la saison 1 durant le mois de Janvier et je dois dire que je ne suis pas déçue ! C’est prenant, les épisodes s’enchaînent les uns après les autres et la fin de la saison est surprenant ! Je ne m’attendais pas du tout à ça et il me tarde de regarder la deuxième saison. Mais je m’arrête là, je vous parlerai plus de The Good Place dans un prochain article !

This is us : « Selon Wikipédia, en moyenne 18 millions d’êtres humains partagent le même jour d’anniversaire à travers le monde. Mais il existe une famille, dispatchée entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour ! Voici leur histoire drôle et émouvante… »

Bon je dois bien avouer qu’au départ je n’étais pas trop attiré par This is us. Je trouvais le résumé pas trop alléchant, mais avec le temps et surtout les avis que j’ai pu lire; cette série a fini par me faire envie. Il me tarde de découvrir cette série, j’ai d’ailleurs vu qu’elle passait bientôt sur 6ster donc raison de plus pour m’y mettre !

UnReal : « Les coulisses d’une émission de dating à travers les yeux d’une jeune productrice dont la mission est de manipuler les candidats afin d’obtenir les rebondissements dramatiques nécessaires à la vitalité du programme… »

J’ai du voir les deux premiers épisodes de cette série qui je dois dire m’ont plu sans plus. Mais dernièrement en parlant avec une connaissance elle me l’a tellement bien vendu que je me suis dit, pourquoi pas lui donner une deuxième chance. On verra donc dans l’année si je réussi à accrocher ! ^^

Skam : « L’histoire de jeunes adolescents et élèves au lycée d’enseignement général supérieur de Hartvig Nissens à Oslo et leurs amis avec leurs ennuis, scandales et journée quotidienne. »

Skam était déjà dans la liste de mon challenge 2017. J’ai bien accroché aux quelques épisodes que j’ai vu mais je n’ai pas réussi à dépasser la saison 1 plus par manque de temps que par envie. J’ai adoré ce que j’ai déjà pu voir, j’ai hâte de continuer car c’est vraiment une série qui m’a plu.

Downward Dog : « L’histoire d’une jeune femme à la vie compliquée, du point de vue de Martin, son chien solitaire et philosophe. Une seule session dans une école de dressage leur fera comprendre à tous les deux qu’ils sont mieux ensemble, même quand rien ne va. »

Downward Dog est une série de seulement une saison, elle n’a pas été renouvelée et ne comporte donc que 8 épisodes. Ça va donc aller plutôt vite pour la voir. Pour

l’instant j’ai vu le premier épisode qui m’a moyennement plu. A voir si cela se confirme par la suite.

Big Little Lies : « Quand Madeline, Jane et Celeste se lient d’amitié par l’intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu’elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d’un tragique accident, survenu à la fête de l’école. Qui est mort ? Qui est responsable ? Et pour quelle raison ? Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l’univers de la petite ville de Monterey va être secoué de violents soubresauts. »

Tiré d’un livre c’est une série que j’ai hâte de voir. Encensée par la critique elle me fait très envie. Je pense quand même lire avant le livre dont elle est tiré, histoire de pouvoir comparer un peu les deux.

No Tomorrow : « Une femme sérieuse, responsable des achats pour un business du genre d’Amazon, tombe 

amoureuse d’un homme qui vit sa vie à fond, car il est convaincu que l’apocalypse va bientôt de produire. Le couple s’embarque alors dans une quête pour réaliser leur bucket list. »

Petite série de seulement 14 épisodes, elle m’a fait envie de suite. J’aime ce principe de réaliser sa bucket-list, ça peut conduire à pas mal de situations drôle je pense. J’espère aimé en tout cas car comme elle n’a pas été renouvelée, je me demande si elle est bien ou pas du coup ! Verdict dans quelques temps !

Modern Family : « Quand les familles voisines Pritchett, Delgado et Dunphy acceptent qu’un documentaire soit tourné sur leurs vies, elles étaient loin d’imaginer qu’elles allaient tant en révéler… Jay Pritchett a rencontré la très sexy Colombienne Gloria Delgado le jour où sa femme l’a quitté. Leur différence d’âge est pour lui un challenge de tous les jours. Sa fille, Claire, a elle-même bien du mal à gérer sa vie de famille depuis que son mari, Phil, est persuadé d’être en phase avec ses enfants adolescents alors qu’il ne fait que les embarrasser ! Quant au frère de Claire, Mitchell, il vit avec son petit-ami Cameron et ils viennent d’adopter Lily, une petite Vietnamienne… »

Modern Family est une série que j’ai commencé il y a peu de temps et je dois dire que c’est prenant. Depuis Janvier j’ai vu la saison 1 & 2 et j’ai commencé la 3 il y a quelques jours. Ça se regarde vraiment tout seul, les épisodes défilent à toute allure. Cette idée de nous présenter les personnages de cette famille sous forme de documentaire est une vraie valeur ajoutée. Et sous ses airs de séries comiques elle aborde des thèmes universels et qui parlent à tous. Pour le moment vous l’aurez compris je ne regrette pas de l’avoir mise dans mon challenge car c’est une très bonne découverte !

Superstore : « Les drôles de mésaventures des employés d’un grand magasin. Des débutants aux yeux qui brillent aux vétérans ayant déjà tout vécu, en passant par les employés d’été paumés et les managers déterminés, ils affrontent « en famille » les soucis du quotidien inhérents à la gestion d’une grande surface. »

J’ai déjà vu la première saison de Superstore. Ça m’avait beaucoup plu mais lors de sa reprise je n’ai pas eu le temps de la voir et j’avoue qu’elle est un peu passé aux oubliettes. Je compte bien m’y remettre cette année ! A l’image de la série Brooklyn Nine-nine c’est une série très drôle, fun avec des personnages hauts en couleur !

 

 

Voilà donc ma liste pour ce challenge séries ! N’hésitez pas à me dire en commentaires ce que vous pensez de ma liste ou si vous comptez participer à ce challenge ! On se retrouve bientôt pour le bilan série de Janvier 😉 !

L’aube sera grandiose

Auteur : Anne-Laure Bondoux
Nombre de page : 296
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Genre : Jeunesse

« Les secrets remontent toujours à la surface.
Ce soir, Nine devait aller à la fête de son lycée. Mais Titania, sa mère, en décide autrement. Elle embarque Nine vers une destination inconnue, loin, jusqu’à une cabane isolée au bord d’un lac. Il est temps pour elle de raconter à sa fille un passé qu’elle lui a soigneusement caché jusqu’à maintenant. Commence alors ensuite une nuit de révélations. Flash-back, souvenirs souvent drôles, parfois tragiques, récits en eaux troubles, personnages flamboyants… Nine découvre un incroyable roman familial. Et quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant. »

Lire la suite