La disparue de la cabine n°10

« Être témoin d’un meurtre ? Angoissant. Que personne ne vous croie ? Terrifiant.
Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux de Grand Nord avec seulement une poignée de passagers. Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise. D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…« 

Mon avis

Ruth Ware est une auteure que j’ai découvert avec son premier livre « Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie » (chronique ici). C’est un thriller qui m’avait beaucoup plu donc lorsque j’ai vu que celui-ci sortait,  je me suis précipité en librairie pour me le procurer. Même si je l’ai trouvé un peu en dessous de son premier, ce livre-ci n’en reste pas moins un très bon page-turner.

Dans « La disparue de la cabine n°10″, nous faisons la connaissance de Laura Blacklock, une journaliste de voyage qui, alors qu’elle se trouve dans son appartement, est victime d’un cambriolage. Autant dire qu’elle n’est pas des plus rassurée lorsqu’elle embarque sur l’Aurora, un tout nouveau yacht luxueux sur lequel elle doit écrire un article pour son travail. Et elle l’est encore moins lorsqu’elle est réveillée en pleine nuit et qu’elle voit la passagère de la cabine d’à côté être passée par-dessus bord. Les choses se compliquent encore plus pour notre journaliste quand elle se rend compte que personne ne la croit et qu’aucun passager n’a disparu…

Le résumé est l’une des choses qui m’a le plus attirée. Quoi de plus intriguant qu’être témoin d’un meurtre et que personne ne vous croie ? Vraiment, l’histoire m’a tout de suite intrigué et il me tardait de découvrir le pourquoi du comment. La couverture a fini de me convaincre. Elle est vraiment superbe et donne l’impression d’avoir de vraies gouttes d’eau sur elle. Bref, dès le début de ma lecture, j’étais plus qu’enthousiaste à l’idée de découvrir cette histoire, peut-être trop du coup puisque j’ai été un peu déçue à l’issue de ma lecture.

Le début du roman se passe avant la croisière, donc au moment du cambriolage dont Laura, dit Lo, est victime. C’était plutôt bien pensé du coup puisque ça nous permet de bien comprendre dans quel état d’esprit elle est quand elle embarque sur l’Aurora. Cependant, la suite, et une bonne partie du livre, est consacrée à sa paranoïa permanente. L’enquête est alors (trop) mise de côté et on passe plus de temps à suivre les états d’âme de Lo et son problème d’alcool qu’à chercher qui est passé par-dessus bord. J’ai trouvé ça très répétitif par moment et cette ambiance paranoïaque dans laquelle baigne Lo m’a ennuyée et m’a plus insupportée au bout d’un moment qu’autre chose. Je n’ai donc pas forcément réussi à m’attacher complètement à ce personnage, dommage du coup puisque c’est le personnage principal.

Les parties sont entrecoupées de pages de journaux, d’articles, et j’en passe. C’est quelque chose qui m’a beaucoup plu, cela nous permet de quitter le bateau quelques instants pour avoir des éléments nouveaux sur l’enquête. Le suspense est fort puisque certains éléments qui nous sont révélés nous font nous poser pleins de questions. Perso je n’avais qu’une envie, continuer ma lecture pour en savoir plus ! L’histoire est prenante, malgré quelques longueurs et quelques répétitions lorsque l’accent est mis sur la paranoïa de Lo et son problème d’alcool plutôt que sur l’enquête, comme je le disais plus haut. Heureusement, la dernière partie et la toute fin rattrape ces petits bémols. Les révélations de fin ont été de vraies surprises et je ne m’attendais pas à ça.

Une lecture agréable donc, mais en demi teinte puisque, même si l’histoire est prenante (et surprenante), Lo est une héroïne à laquelle je n’ai absolument pas pu m’attacher et qui m’a agacée plus d’une fois.

Publicités